Recherche

A la fois écologique et économique

posté le 02 juillet 2016 | Auteur: Vincent Michoud | Voir l'article complet

L’entreprise Transvoirie remporte l’appel d’offre pour l’évacuation des déchets du CEVA à Genève. Un programme de transport écoresponsable inédit est mis en place.

DRDR

Transvoirie s’occupera de la mise en place et de l’entretien des «zones déchets» du chantier de la liaison ferroviaire Cornavin - Eaux - Vives - Annemasse (CEVA) jusqu’en 2019. Désignée par les CFF, maître d’ouvrage du futur RER de 16 kilo- mètres, l’entreprise basée à Satigny (GE) s’est distinguée grâce à la mise en place d’un programme de transport écoresponsable: «Afin de réduire les émissions polluantes et les nuisances au centre-ville, nous avons choisi d’utiliser un Rollpaker. Cette machine, capable de réduire le volume des déchets par trois, sera acheminée à tour de rôle sur les neuf sites du chantier afin de compacter les déchets se trouvant dans les bennes. Le nombre de trajets effectués par les camions est ainsi diminué de plusieurs centaines de rotations sur toute la durée des travaux», explique Pascal Laperrousaz, directeur général de Transvoirie SA.

 

142.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DR. Le Rollpaker est capable de réduire le volume des déchets par trois.

 

Du carburant à base d’huile de friture usagée
Mise en place pour la première fois sur un chantier, l’initiative peut ce- pendant sembler paradoxale pour une entreprise qui vend du transport et qui essaie en même temps de diminuer les déplacements inutiles: «Nous ne sommes pas de simples exécutants. Notre rôle est avant tout de proposer des solutions à la fois écologiques et économiques à nos clients. Cette philosophie est au cœur de notre démarche», précise Vincent Chapel, président du groupe Helvetia Environnement, maison mère de Transvoirie. Durant toute la durée des travaux, les transports de déchets seront effectués uniquement par des véhicules répondant à la norme anti-pollution Euro 6, qui fixe une mise en service des véhicules au 1er janvier 2014. Les camions ont également la particularité d’être alimentés par du biocarburant de 2e génération, issu d’huile de friture usagée collectée par Transvoirie, et transformée en biocarburant par Léman Bio Energie, une société appartenant également au groupe Helvetia Environnement.


facebook twitter linkedin

Commentaires

Il n'y a aucun commentaireAjouter un commentaire