Recherche

équiwatt ou comment économiser l’électricité

posté le 24 juillet 2016 | Auteur: Annie Admane

Les Services industriels de Lausanne ont pris le taureau par les cornes. En lançant cette année le programme équiwatt, ils espèrent réduire la consommation électrique des entreprises, des écoles et des ménages.

Initié en janvier de cette année, mais démarré en septembre, le programme équiwatt des Services industriels de la Ville de Lausanne (SIL), porté par sa responsable Swati Rastogi Mayor, s’inspire du modèle Eco21, mis en place par les Services industriels de Genève. Le programme vaudois englobe la capitale et cinq communes desservies par le réseau électrique de détail: Epalinges, Le Mont-sur-Lausanne, Jouxtens, Prilly et Saint-Sulpice. Il est financé en partie par le Fonds pour l’efficacité énergétique de Lausanne sur une période de trois ans dès 2016 et par un fonds fédéral.

Les particuliers, trois fois visés

équiwatt emprunte trois axes pour ce qui touche à la consommation des ménages. Tout d’abord, Contact Energie, qui existe depuis une dizaine d’années, informe le public et dispense des conseils, le plus largement possible, sur les subventions disponibles en matière d’économie d’énergie et d’énergies renouvelables. En second lieu, le plan Eco-social, qui débutera en novembre: «Avec ce volet, explique Swati Rastogi Mayor, nous mettrons en place des opérations dans des quartiers de logement subventionné, en premier lieu celui des Boveresses à Lausanne, un potentiel de 800 logements. Nous proposerons aux habitants de s’inscrire pour une visite de leur ménage; nous leur offrirons des LED, des multiprises, des bouilloires électriques, etc. Simultanément, nous les encouragerons à changer leur réfrigérateur ou leur congélateur obsolète à un prix très réduit.» Les rabais proposés, en collaboration avec des partenaires commerciaux, sont très incitatifs, puisqu’ils peuvent atteindre de 1000 à 1500 francs. Le dernier volet, Distributeurs Efficaces, est un partenariat avec Migros Vaud qui propose ponctuellement des LED à 50% de leur prix; la responsable d’équiwatt et le géant orange ont mis en place un pré-pilote de cette action dans le point de vente de Chauderon, au centre de Lausanne: «Sur deux semaines, les ventes de LED ont été multipliées par onze!» Les cinq centres 3M de Migros Vaud mèneront ces actions. D’autres partenaires interviennent: Osram, les autres distributeurs d’électricité tels que Romande Energie, le Service des énergies d’Yverdon-les-Bains, la Commune de Romanel, et le Canton via le Département de l’énergie.

Sensibilisation dans les écoles

Les écoliers, de la troisième à la onzième année primaire, comme les apprentis de 2e année en électricité de l’Ecole professionnelle pour les métiers de l’industrie et de l’artisanat à Lausanne, sont sensibilisés à l’efficacité énergétique. Des modules ont été mis sur pied avec l’association Itexader (lire encadré). Pour Mathias Bornet, enseignant à l’Ecole professionnelle, «cette sensibilisation est dans un premier temps dispensée aux apprentis installateurs et installatrices électricien(ne)s ainsi qu’aux planificateurs et planificatrices électricien(ne)s et aux électricien(ne)s de réseaux, soit un effectif de quelque 160 jeunes. Si l’expérience est concluante, nous l’élargirons à d’autres classes». Du côté des professionnels, on apprécie. Jacques-Olivier Georges, secrétaire général de l’Association cantonale vaudoise des installateurs-électriciens (ACVIE), souligne: «A la demande de la Confédération, l’Union suisse des installateurs-électriciens a intégré dans les nouveaux plans de formation pour les apprentis la notion de sensibilisation aux économies d’énergie et ce, dans son ensemble. Les nouvelles techniques d’éclairage sont bien évidemment abordées aux cours pratiques, en particulier l’utilisation de LED. Cette approche permet aux jeunes de mettre en pratique ce qu’ils abordent en théorie. L’initiative des SIL apporte donc une nouvelle dynamique aux changements d’habitudes et permet de diffuser à un large public une information en collaboration avec les installateurs-électriciens. J’espère que ce type de sensibilisation perdurera.»

Une meilleure performance pour les PME

Les entreprises font aussi partie des cibles d’équiwatt, avec le plan d’action Eclairage performant. «Nous voulons inciter les entreprises à changer leur système pour une solution plus efficace, moins consommatriceen électricité», explique la responsable. Dans ce but, équiwatt travaille avec des bureaux d’ingénieurs pour la réalisation d’audits ainsi qu’avec l’ACVIE, dont les membres peuvent soumettre un devis de projet et assumer les travaux de modification. Un débouché que valorise Jacques-Olivier Georges: «Pour nos entreprises, c’est un nouveau marché, même si les installateurs-électriciens sont aussi souvent vendeurs de luminaires. Ces récentes technologies les familiarisent avec de nouveaux produits.» équiwatt subventionne ces travaux à raison de 20 centimes par kWh économisé la première année. Dans les PME utilisant des armoires frigorifiques, le versant Froid professionnel d’équiwatt subventionne en partie le remplacement des installations vieillissantes. Enfin, leur personnel peut suivre une sensibilisation en interne, via les modules Sens-E financés à 50% par équiwatt.

Et la suite?

La responsable d’équiwatt dispose d’un budget global de 4,3 millions de francs pour les trois années. «A cette échéance, nous procéderons à un état des lieux, un bilan, pour constater si le plan a bien fonctionné. Nous calculerons, très pragmatiquement, les kilowattheures économisés. La reconduction éventuelle d’équiwatt sera envisagée à ce moment-là et nécessitera l’aval de la Municipalité et du Conseil communal.»
Une telle prorogation devrait être encouragée par la Confédération, vu qu’équiwatt s’inscrit dans les visions de la stratégie énergétique 2050 du département de Doris Leuthard. Dans ce cadre, «SIG, qui a une longueur d’avance, cherche à fédérer les gestionnaires de réseaux autour de l’efficacité énergétique. Une plateforme commune permettant de mutualiser les ressources pourrait prendre le relais de façon plus globale, au bénéfice de chaque partenaire, des citoyens, et bien sûr d’équiwatt», conclut, en fine praticienne, Swati Rastogi Mayor.

Fonds pour l’efficacité énergétique (FEE)

Depuis plus de vingt ans, le FEE de la Ville de Lausanne soutient des actions d’économie d’énergie, de promotion des énergies renouvelables et de sensibilisation à l’efficacité énergétique. Depuis 2008, il est alimenté par une taxe sur l’électricité, à raison de 25 centimes de franc prélevés sur chaque kWh distribué.

Itexader, l’éducation à l’environnement

Itexader est une association à but non lucratif, active dans l’éducation à l’environnement, la promotion des énergies renouvelables et l’alphabétisation énergétique. Elle s’est constituée début 2008 à partir du groupe de travail didactique sur l’énergie Itex de l’Association pour le développement des énergies renouvelables (ADER).
Plus d’infos: www.ader.ch


facebook twitter linkedin

Commentaires

Il n'y a aucun commentaireAjouter un commentaire